Nous contacter

Les différents types de cloud computing

Le nuage en informatique appelé également le cloud computing est la possibilité d’exploiter sur le web des serveurs informatiques qui ne sont pas nécessairement accessibles physiquement. On parle simplement de donner l’accès aux salariés d’une entreprise ou d’un organisme public à un ensemble de données. Et ceci peu importe le moment et le lieu où ceux-ci se connectent. Les technologies de virtualisation offrent la possibilité donc aux entreprises et aux institutions publiques de faire des économies de dépenses informatiques. L’élasticité, l’ouverture, la mutualisation et le paiement à l’usage sont des avantages économiques considérables.

L’hébergement cloud ou l’hébergement virtuel sert à procurer aux clients la possibilité d’administrer à distance leurs serveurs virtuels. On parle de procurer aux clients une partie des ressources d’un serveur physique à travers des techniques de virtualisation informatique. Le cloud public, à titre d’exemple, ne veut pas dire que les données sont accessibles par n’importe qui. On parle d’une option cloud permettant un accès en à tout moment à un ensemble de services, de fonctionnalités et de logiciels et que la facturation se fait à l’usage. Ce qui permet de réaliser des économies de dépenses d’hébergement cloud considérables.

Le cloud souverain

Le cloud souverain est une garantie de sécurité, de protection et de respect des lois françaises à travers des choix technologiques, des partenariats, des conditions générales, etc. C’est un engagement sur plusieurs critères qui impliquent des choix stratégiques en entreprise. Le concept de souveraineté numérique française n’est pas uniquement une offre de cloud souverain performante et compétitive, cela implique des critères juridiques et contractuels afin de protéger l’intérêt des entreprises sur le territoire national.

Avec une option de stockage cloud sécurisée et fiable, les entreprises peuvent profiter d’un ensemble de puissance de calcul et de mémoire. Les entreprises n’auraient donc plus besoin de serveurs propres. Certaines grandes entreprises du monde informatique et dans le web profitent des ressources informatiques liées au stockage sur le web sans pour autant supporter les dépenses d’investissements dans les infrastructures et les solutions informatiques. Le stockage cloud est pratique et en terme de budget avantageux si on le compare avec le stockage physique des données. C’est un moyen de baisser le coût de l’informatique dans les entreprises. Comparé à l’achat d’un serveur informatique, l’usage d’un serveur virtuel décharge les entreprises des dépenses de gestion et d’administration d’un serveur physique. L’équation économique du cloud est intéressante puisque les dépenses d’infrastructure sont supportées par le prestataire de service.

Iaas services

Les plateformes de type Iaas services sont des solutions optimales et fiables qui offrent la possibilité de relever les défis du big data. Le big data ou les données massives désignent l’explosion du volume de données numérisées. Le big data trouve des applications dans des domaines aussi variés que les assurances, les services collectifs, le secteur énergétique, la recherche scientifique, etc. A l’heure de la multiplicité des données et de leurs provenances, le big data est en voie de développement accéléré. Jumelé à des offres d’Iaas-infrastructure as a service, il devient un réel enjeu stratégique pour les entreprises. Il est possible désormais d’exploiter les big data pour les transformer en connaissances actionnables puis en profits pour les entreprises.