Nous contacter

Que signifie le cloud sécurisé ?

La définition du cloud ou de l’informatique en ligne concerne l’exploitation de serveurs informatiques physiquement distants et accessibles sur internet. L’objectif du cloud sur internet de façon générale est simple, il s’agit de simplifier le travail de l’intégralité des collaborateurs en leur donnant accès à des informations accessibles n’importe où et à n’importe quel moment. Les technologies de virtualisation offrent la possibilité donc aux entreprises et aux institutions publiques de faire des économies de dépenses informatiques. L’élasticité, l’ouverture, la mutualisation et le paiement à l’usage sont des avantages financiers considérables.

L’hébergement cloud ou l’hébergement virtuel consiste à fournir aux clients la possibilité d’administrer et de piloter à distance leurs serveurs virtuels. Il s’agit de fournir aux clients une partie des ressources d’un serveur physique à travers des techniques de virtualisation informatique. Le cloud public, à titre d’exemple, ne veut pas dire que les données sont accessibles par n’importe qui. Il s’agit d’une option de cloud computing permettant l’accès en libre-service à un ensemble de prestations, de fonctionnalités et de logiciels et que la facturation se fait à l’usage. Ce qui permet de réaliser des économies de dépenses d’hébergement cloud considérables. Les serveurs cloud ou les serveurs virtuels sont des serveurs web qui offrent la possibilité de partager les dépenses parce que plusieurs clients peuvent y avoir accès en utilisant une connexion internet. L’idée de fournir aux entreprises un disque dur sur internet est une option pour s’adapter à leurs nouveaux besoins en ressources informatiques sur internet.

Les bases de données sécurisées

Les bases de données, étant sensibles, les centres de données ont souvent un haut niveau de sécurité. L’environnement physique des datacenters est par ailleurs continuellement sous surveillance. Les solutions de stockage cloud sont des technologies innovantes qui deviendront le service de demain à cause de la multiplicité des données et de leur provenance. Elles offrent la possibilité un analyse rapide des données, sans avoir besoin de serveurs physiques. Des géants informatiques et du web ont recours au stockage sur internet sans avoir de dépenses liées à l’infrastructure informatique. Ces dépenses sont supportées directement par le prestataire de service qui prend en charge les dépenses d’exploitation liés à la maintenance, aux mises à jour, aux frais de refroidissement des serveurs, etc. Les garanties en termes de localisation et de sécurité des données constituent des éléments de choix du stockage sur internet.

Définition big data

L’un des types du cloud computing est la plateforme en tant que service ou Paas – Platform as a service. Ce sont des solutions destinées aux entreprises qui offrent la possibilité de mettre à leur disposition un environnement d’exécution rapidement accessible. Le big data Hadoop sont les données massives ou mégadonnées qui pourraient assister les entreprises dans leur prise de décision, dans la réduction des risques ou encore dans l’analyse prédictive appliquée à plusieurs secteurs financiers, scientifiques, médicales, etc.

Le big data se démocratise, il devient un enjeu stratégique pour les entreprises et nécessite des technologies tournées vers la rapidité et la flexibilité pour analyser des données non structurées. L’objectif étant d’exploiter le big data pour en faire un levier de développement actionnable pour les entreprises à travers leur traitement via Hadoop.